LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

AEFE

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

Introduction à la calligraphie arabe

A travers de grands panneaux exposés dans la cour du Secondaire, des élèves de 3ème “primo-arrivants” en cours d’arabe proposent une « Introduction à la calligraphie arabe”. Proverbes, poèmes et citations arabes sont exposés jusqu’au 10 mai 2018.

 

A travers ce projet, les élèves “primo-arrivants” ont découvert la langue arabe sous différentes formes, associant plaisir et apprentissage d’une nouvelle langue.

Pendant deux mois les élèves ont été initiés à différents styles de calligraphie :
Le koufi : l’écriture coufique est née à Koufa (Irak), dans la deuxième décennie de l’ère islamique.
Le Naskh : le mot Naskh veut dire copie. Ses origines remontent au VIIIème siècle. C’est une écriture cursive simple, utilisée dans les correspondances. Elle se caractérise par une grande lisibilité.
Thuluth : apparu au VIIème siècle,  le Thuluth est une écriture essentiellement employée à l’époque Ottomane. Elle est considérée comme la plus importante des écritures ornementales.
Le Riq’a : signifie “petite feuille”. C’est un style de lettres courtes, avec des lignes droites et des courbes simples. C’est une écriture claire et facilement lisible, généralement utilisée pour l’écriture rapide au quotidien.
Farsi : cette écriture est très prisée par les Perses, les Indiens et les Turcs.

   

 

 

 

 

 

 

 

Méthode utilisée pour la réalisation de calligraphies. Explications de Madame Khaouani, professeure d’arabe :

– Apprendre à écrire son nom en lettres arabes.
– Visionner plusieurs vidéos d’initiation à la calligraphie.
– Dessiner une ligne simple, un trait continu horizontal. Les lettres seront tracées sur la ligne verticale.
– Ce qu’on nomme « El Chakle » est très important, il remplit joliment le dessin.
– La calligraphie c’est aussi des figures géométriques, dont il faut calculer l’emplacement et la taille.
– Une lettre n’est pas tracée de la même manière selon qu’elle se place au début, au milieu ou à la fin d’un mot. Au début et à la fin, l’extrémité de la lettre tend à s’allonger.
– La calligraphie repose plus sur la beauté des lettres.
Avec un peu de pratique, cet art calligraphique reste à la portée de tous !
Bravo aux élèves pour ces superbes productions artistiques et un grand merci à Madame Khaouani, à l’initiative de ce beau projet !