LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

AEFE

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

Agriculture biologique au LFIGP ! saison 1

Première récolte de roquette bio à Sharjah !

Le 7 mai 2013, deux « bacs de vie » sont installés à Sharjah. Dès le lendemain, les CM1 et leurs professeurs procèdent à la semence des graines.

Trois semaines ont alors été nécessaires pour récolter les premières pousses de salades. Et le 30 mai, une trentaine d’élèves est repartie avec 40 g de roquette chacun avec pour consigne de photographier le plat qu’ils allaient préparer et de rédiger un texte sur les étapes de la préparation !

Au-delà de cet aspect récréatif, le LFIGP compte étendre ce projet à l’ensemble de l’établissement. L’installation de bacs supplémentaires est en cours d’étude ce qui permettrait de toucher le plus grand nombre d’élèves, des maternelles aux classes terminales. Un projet d’une telle ampleur demandera un réel travail de coordination et de rapprochement des différents acteurs du système, direction, professeurs, élèves et parents. A terme, si les rendements le permettent, il serait intéressant de mettre en place un marché et vendre les récoltes. Les bénéfices pourraient être reversés à une œuvre caritative locale, par exemple, ce qui renforcerait les liens entre le lycée et les Emirats.

Objectif pédagogique :

Le développement d’un projet agricole au LFIGP s’inscrit pleinement dans les programmes scolaires français et dans les orientations de l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger (AEFE). Il s’agit d’un projet innovant, pérenne et pluriannuel dans le secteur très porteur du “développement durable”.

D’un point académique, une multitude d’exploitations pédagogiques sont possibles touchant des compétences dans différents domaines. Par exemple, un fichier d’activités qui servira de support est en cours de finalisation. Il couvrira l’aspect scientifique du projet pour archiver les observations, les expérimentations, les protocoles de recherches des élèves. Les multimédias et les langues ont également leur place au sein du projet.

Les réactions des élèves sont très positives. Ils attendaient avec impatience l’installation des bacs agricoles : ils ont mis du cœur à l’ouvrage lorsqu’il a fallu planter les graines dans les bacs, cela leur procure la responsabilité de s’occuper d’une parcelle cultivée dont les récoltes ne dépendent que de leur travail. L’émerveillement et le bonheur sont au rendez-vous ; il faut dire que tous les sens sont en émoi : les couleurs, les odeurs, le goût, le toucher…

Au-delà de l’exploitation pédagogique qui en est faite avec les professeurs, les enfants redécouvrent des savoirs un peu oubliés depuis quelques décennies et la Révolution Verte, à savoir la culture des plantes, le respect de la terre et de ses micro-organismes comme le faisaient les anciens. Même s’il est précoce d’affirmer que cela pourrait susciter des vocations, on peut à moyen et long terme prétendre de former de futurs consommateurs.

La culture dans les bio- bacs proposés par AgricultureBox

Quel est l’avantage principal de la culture des légumes dans les bacs « Agriculture Box » par rapport à leur culture directement en terre ?
Les avantages sont multiples d’autant que nous ne disposons pas de terres arables directement exploitables.
Le concept de « boîte agricole » placé au centre du dispositif pédagogique est l’élément essentiel, stimulant et motivant au
sein d’une classe car il permet aux enfants de s’approprier un objet qu’ils n’ont pas l’habitude de côtoyer dans leur quotidien d’élèves. Il permet de travailler en extérieur en-dehors des salles de classe et des laboratoires.

L’autre aspect positif de la culture de graines et de plants dans un bac de vie tel que celui proposé par AgricultureBox réside en son côté ergonomique, ce qui est important en milieu scolaire. En effet, les bacs, adaptés à la taille des enfants, sont très fonctionnels pour une expérimentation et une manipulation facilitées. Les sujets sur « le fonctionnement du vivant » sont plus facilement observables car cet écosystème est placé à portée de vue de plus jeunes.

Sa fabrication, constituée de matériaux composites et d’un terreau riche sans additifs chimiques est tout à fait sure et appropriée en milieu scolaire.