FLASH INFO :

IMPORTANT ! Merci de veiller à informer l’école dans les plus brefs délais si votre enfant est cas contact ou cas COVID positif même si celui-ci suit l’école en distanciel. 

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

AEFE

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

La Semaine de la Francophonie

La Semaine de la langue française et de la Francophonie est organisée chaque année autour du 20 mars partout en France et dans le monde. Elle a été créée en 1995 à l’initiative du ministère de la Culture.

Au LFIGP, du 20 au 25 mars, les élèves de Maternelle et de l’Élémentaire des sites de Sharjah, Oud Metha et Academic City ont célébré la langue française à travers des animations et la réalisation de productions artistiques.

 

 

À Oud Metha

Toute la semaine a été consacrée à mieux faire connaitre la culture française aux élèves de Maternelle : hymne national, repas typiquement français, grande lessive etc.

Jeudi 25 mars, les enfants sont venus à l’école habillés aux couleurs de la France (bleu, blanc, rouge). ils ont également pu exposer tous leurs jolis dessins partout dans l’école.

 

À Sharjah

Le projet de classe des CM2, mis en place par Émilie Wahi Émile et Atman Tazarhine.

« Les élèves de CM2 de Sharjah ont choisi des sujets et ont préparé des « exposés express ». Les contenus étaient variés (recettes, fêtes traditionnelles, auteurs, sportifs, chanteurs…).

Consigne donnée : en une minute, présenter un support imagé et expliquer en lisant le moins possible.

Ils ont ensuite exposer, via Zoom, leurs présentations aux élèves des classes de CP, CE1 et CM1.

Ce moment de partage a permis aux élèves de l’école de Sharjah de se retrouver autour du thème porteur qu’est la francophonie qui fait rayonner les valeurs véhiculées par notre belle langue.

Les enseignants des CM2 sont fiers de leurs élèves qui se sont préparés, au mieux, pour intervenir dans les autres classes. Ils remercient les collègues qui ont eu la gentillesse d’accueillir leurs élèves lors de leurs séances à distanciel.

Tous les élèves de Sharjah, en distanciel depuis si longtemps, méritent d’être salués et valorisés pour leur courage et leur persévérance. Soutenus par leurs familles, les élèves relèvent un défi : continuer à apprendre, à progresser…

Bravo à tous ! Atman Tazarhine et Emilie Wahi ».

Le projet de classe des GS piloté par Christelle Dupont Deshayes.

« Dans le cadre de la francophonie, les deux classes de GS de Sharjah ont travaillé à partir d’une comptine de Corine Albaut « Les doudous ». Les élèves ont ainsi trouvé des mots rimant avec leur prénom et en ont fait une chanson. Ce travail a été réalisé lors de séances de travail en visio-conférence. »

À Academic City Élémentaire

 

Projet de classes des CP Sections Internationales piloté par Béatrice Mathevet

Les deux classes de CP Sections Internationales ont travaillé sur des dessins sur le thème de l’air. Ils ont cherché la signification de différentes expressions françaises contenant ce mot : « pomper l’air », « changer d’air », « baptême de l’air » etc.

Les élèves ont choisi  alors chacun une expression, l’ont illustrée et ont fait parler leurs personnages dans des bulles…d’air!

Leurs dessins ont par la suite été montrés à leurs camarades de CM1.

Les CP ont aussi assisté avec enthousiasme à la chorale des élèves de CM1, le jeudi 25 mars. Ces derniers ont appris des chansons françaises et les ont interprétées.

De jolis échanges inter-niveaux pour célébrer la francophonie et toute sa richesse !

 

Projet piloté par la Vie Scolaire

Dans le cadre des actions sur la francophonie et du « mieux vivre-ensemble », Anissa Aoudia (Coordinatrice Vie Scolaire) et Makan (Surveillant) ont proposé aux élèves de réinventer une chanson culte apprise tout petit à l’école ou à la crèche, en conservant uniquement la mélodie, et en réécrirvant les paroles de la chanson sur le thème de la France.

Les  CP ont ainsi réinventé la chanson « Frère Jacques qui devient » : J’aime la France.

Les CE1 ont choisi de transformer la chanson « Une souris verte » qui devient : une Tour Eiffel.