FLASH INFO :
LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

AEFE

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

Les Rencontres théâtrales de Dubaï

Date du projet : Du 26 au 29 avril 2015 dans la salle polyvalente de l'école élémentaire d'Academic city; soirée de clôture à l'alliance francaise le 29 avril à 18h, ouverte à tous

Présentation générale : Théâtre d'auteurs ; textes produits par les élèves, Improvisation sur le thème de l'Imaginaire

Informations complémentaires : PUBLIC: Classes: du CM1à la terminale des 3 écoles francophones de Dubai (LFIGP, Aflec et lycée privé libanais francophone); Clubs de théâtre : 9-18 ans

Nom du responsable du projet : Lisette Tohmé Jarrouche (ljarrouche@lgp.ae) avec un comité réunissant un représentant de chaque établissement francophone de Dubai

Retrouvez dans ce diaporama, des photos des pièces jouées durant ces 3 jours de rencontres et lors de la soirée de clôture à l’Alliance française ! Des jeunes artistes qui trouvent leur public et découvrent la joie d’être sur scène, après un long travail de création et d’expression … rencontres 29-04-5° (33)

Un investissement exceptionnel de tous les jeunes acteurs et leurs professeurs et particulièrement madame Jarrouche qui a coordonné ce projet inter-établissements.

Bravo à tous et à l’année prochaine !

 

Regard des élèves de 3e 6 sur la pièce de théâtre des 3e 1 Guère plus de guerres, dirigée par Mme Lisette Tohme Jarrouche

« Guère plus de guerres est une pièce de théâtre réalisée par les élèves de 3e1 du LFIGP.  Cette pièce a pour but de présenter les guerres depuis la Première Guerre Mondiale jusqu’en 2014.
Malgré  un début un peu long avec la chanson “Monsieur le Président” de Boris Vian, toute la pièce m’a beaucoup plu. Les guerres sont représentées à travers des extraits de livres choisis par deux documentalistes comme par exemple, un extrait du roman, La Chambre des officiers, de Marc Dugain. Les acteurs ont montré Adrien (le personnage principal du roman) qui revient de la guerre et qui nous raconte tous les dégâts infligés par la guerre. J’ai particulièrement aimé cette scène car elle montre ce que chaque soldat a pu subir.IF
Les scènes jouées se rapportent aux œuvres Voyage à Pitchipoï, La Chambre des officiers, Pearl Harbor et L’école de la guerre (sur la guerre civile du Liban, pour montrer que les guerres sont encore d’actualité). Ces choix d’œuvres sont intéressants, étant donné qu’on les étudie en classe en français, en histoire et en histoire des arts…
Le jeu des acteurs était bien convaincant, on comprenait bien les liaisons entre les décors et l’histoire était bien orchestrée.
Cette pièce de théâtre dénonce en effet la guerre d’une manière touchante, de telle façon que les acteurs qui ne sont encore que des collégiens, arrivent totalement à faire ressentir la violence et l’horreur qu’ont vécues les hommes durant la guerre, dénonçant le totalitarisme, le racisme, l’antisémitisme grâce à leurs paroles, leurs déguisements très représentatifs, mais aussi grâce à la musique qui accompagne la pièce, aux images ainsi que leurs rôles très bien interprétés. J’ai donc adoré cette pièce de théâtre et le message touchant qu’elle porte.
La pièce s’achève par une citation de Jean Giraudoux : « Comment cela s’appelle quand la terre pleure, que le palais brûle, que l’homme se déchire et que pourtant le jour se lève ? Cela a un très beau nom, cela s’appelle l’Aurore. » Cette phrase veut dire que malgré l’horreur de la guerre, la cruauté des combats, l’ampleur des dégâts et la souffrance des hommes, le jour va se lever et la vie ne s’arrêtera pas. Le spectacle se termine par une touche musicale, que j’ai vraiment aimée, où  ils interprètent Imagine de IFJohn Lennon. Cela transmet un message de paix, pour un monde meilleur aux futures générations.
J’ai bien aimé cette pièce de théâtre car elle traduit vraiment plusieurs époques et figures de la guerre. Elle nous montre plusieurs cas tous différents mais qui ont tous un message à propos du refus de la guerre, en impliquant des sujets sensibles dans la société ; le handicap, la religion, l’amitié, l’ethnie ou l’enfance. »

Milly PEREZ, Albane HITIER, Gaïa Rondard,  Kenza CHERIBI, Joseph JARROUCHE, 3e6

 

Témoignages des élèves de 5eme ayant participé à la pièce « Le dîner des écrivains » :

« Nous avons été choisis pour représenter les classes de 5eme 4 et 5eme 5 du LFIGP dans Les rencontres théâtrales. Notre spectacle était intitulé « Le dîner des poètes »: des poètes se réunissent pour parler de leurs œuvres. Je représentais Robert Desnos. Autour de la table, étaient assis Victor Hugo, Pierre de Ronsard, Jacques Roubaud, Raymond Queneau, et Juliette Greco. Nous avions commencé les répétitions un mois avant la représentation. Le jour J, quasiment tout le monde était stressé mais sur scène, tout s’est très bien passé et le stress est parti.  Quand j’ai dit mon poème, certains spectateurs étaient très étonnés car le poème surprend et donne à réfléchir. J’espère faire partie du prochain projet théâtre. Un grand merci à tous les organisateurs et tout particulièrement à Mme Jarrouche qui nous a donné du courage à tous. » Michael BERGER

 » J’ai bien aimé les répétitions et la période de l’apprentissage de mon texte. Ma mère me l’a fait tellement répéter qu’elle en avait appris les répliques. Les répétitions ne sont pas pareilles aux représentations car si on fait une faute, on peut recommencer mais ce n’est pas le cas pour les représentations. J’avais beaucoup de trac avant la représentation mais tout s’est bien passé ! Je suis contente d’avoir participé à ce dîner d’écrivains. C’était très sympathique. «  Elina COUDROY

« Ce dîner des Robinsons fut une bonne expérience car cela m’apprit à parler fort. Je n’ai pas l’habitude de parler en public et je suis plutôt discret. Il fallait parler haut sans crier et bien articuler. J’ai adoré faire du théâtre et j’en referai volontiers. » Tanguy PERNOT

« Nous avons vécu une très belle expérience théâtrale malgré le stress et les nombreuses répétitions. Les déguisements et les décors étaient réussis. J’ai aussi bien aimé la rencontre avec les élèves du LLFP et de l’AFLEC. Notre spectacle était plus sérieux que les leurs qui étaient bien drôles. » Aya-Maria ABOUHAMAD.

PROGRAMME DES RENCONTRES THÉÂTRALES affiche Rencontres théatrales

Lundi 27 avril

10-12h : Fables – Lettres de Mon Moulin. 4 pièces de 30 minutes. Projet inter degrés : CM2/6ème LFIGP

Mardi 28 avril

9-10h : Guère plus de guerres. 3ème LFIGP
10h15-11h : Alice au pays des merveilles. 2nde AFLEC
11h15-12h : En attendant le professeur. Comédie musicale LLFP

Mercredi 29 avril

10-10h40 : Dîner des écrivains. 5ème LFIGP
10h50-11h20 : L’inspecteur Toutou.
APS AFLEC
11h30-12h : Contes à rebours
APS LLFP
12h-12h30 : A bâtons rompus.
APS LFIGP .

18h : soirée de clôture à l’Alliance française, en présence des proviseurs, directeurs, parents et enseignants (sur invitation)
18h :  Alice au pays des merveilles. 2nde de l’ AFLEC
19h : Guère plus de guerres. 3e 1 du LFIGP
20h  :  En attendant le professeur. Comédie musicale LLFP
20h45 : cocktail

 

 

EN ATTENDANT LE PROFESSEUR Comédie musicale – Lycée Libanais Francophone Privé 2014 / 2015 La Chorale du LLFP rythme l’année et les différentes fêtes de l’école. Elle est animée par Laurent Valdes (professeur de mathématiques et de musique, musicien) et Jean-Paul Wahi (professeur de musique, musicien). Cette année, s’est joint à eux Stéphane Ginet (professeur de français, acteur et metteur en scène). Pour ce spectacle, nous sommes partis d’une idée simple : une classe attend son professeur… Est-il en retard ? Est-il absent ? Que se passe-t-il ? Le travail s’est d’abord développé dans un « atelier d’écriture », où les élèves ont laissé libre cours à leur imagination. Puis il a fallu « échanger les idées », trier et structurer une histoire possible avec tout ce matériau. Dans le même temps, rassembler les chansons qui pouvaient s’intégrer au récit, en raconter une partie, en donner un écho ou une émotion. Puis, très vite, avec seulement une trame en tête, nous avons travaillé en improvisations : pour construire les personnages et pour définir des situations qui pouvaient amener naturellement telle ou telle chanson. Et peu à peu, une histoire s’est dégagée, un spectacle est né : fait des rêves et des désirs des élèves, de leur rapport à l’école et au professeur, de leurs goûts musicaux et de leurs découvertes. Nous avons dû travailler vite : en commençant au mois de novembre pour être définitivement prêts en juin pour la fête de l’école, mais avec l’objectif de pouvoir participer aux Rencontres Théâtrales fin avril. Nous sommes parvenus à une étape du travail intéressante : cette classe existe, vibre, s’exprime, chante… nous raconte une histoire bien vivante, pleine des désirs et des émotions liés à l’école, au professeur et au rapport paradoxal qu’entretiennent les élèves avec ce « personnage »… Photo LLFP 1 [1600x1200] Photo LLFP 2 [1600x1200] Photo LLFP 3 [1600x1200] Photo LLFP 4 [1600x1200] Photo LLFP 5 [1600x1200] Photo LLFP 6 [1600x1200] Photo LLFP 7 [1600x1200] Dans cette comédie musicale, vous verrez et vous entendrez : Abboud Yasmine Annoye Amandine Chaccour Jean-Paul Constantin Myriam Farhat Mark Hage Yara el Hawa Jessy Khalifé Andréa el Khoury Michel Matar Andréa Mzayek Malvina Taleb Dalia Torbay Claudia Régie comédiens : Marie Lahorgue Préparation musicale / coach vocal : Jean-Paul Wahi Idée originale / direction musicale : Laurent Valdes Atelier d’écriture / mise en scène : Stéphane Ginet

Guère plus de guerres

Des plaines lorraines aux rizières d’Indochine, des plages normandes aux montagnes libanaises, la terre pleure des larmes de sang et de feu, de 1914 à 2014 : cent ans de guerres! Dans « Guère plus de guerres », les élèves de 3ème 1 du LFIGP retracent au fil des scènes choisies dans les œuvres lues en classe cette année une dramatique rétrospective d’un siècle de malheurs! En moins d’une heure les 26 élèves incarnent les héros réels ou imaginés de ces œuvres littéraires et cinématographiques qui témoignent de leurs souvenirs de guerres, plaies ouvertes profondément enfouies, images déchirantes aujourd’hui et cicatrices à vie. Le projet, commencé au premier trimestre par la lecture des œuvres et poursuivi au deuxième par un atelier d’écriture dramatique, s’achève par des semaines de travail intensif de conception et de réalisation de décors, effets sonores, affiches, costumes et surtout des répétitions avec les 26 élèves qui montent tous sur scène. Leur spectacle sera présenté à d’autres classes du LFIGP, du LLFP et du LFIDB dans la matinée du mardi 28 avril à Academic City et à leurs parents et aux officiels lors de la soirée de clôture mercredi 29 avril à l’Alliance française. Le travail d’écriture et de mise en scène a été piloté par Lisette Tohmé Jarrouche, professeur de lettres, et la réalisation des décors et visuels par Micheline Abiad, professeur d’Arts Plastiques. Affiche Guère plus de guerre

Affiche réalisée par Jennifer Boudaou élève de 3°1

« Six sur scène » dans À bâtons rompus

Six actrices en herbe super sympathiques ! Six collégiennes du LFIGP qui se sont retrouvées au sein de l’atelier théâtre de Mme Jarrouche depuis septembre 2014. Plutôt que de se tourner les pouces pour se trouver un texte d’auteur avec six rôles féminins taillés sur mesure, les six apprenties comédiennes se sont attelées à rédiger elles-mêmes leur pièce pour les Rencontres Théâtrales de Dubai de 2015 sous le thème d’Imaginaires Francophones. Suite à une séance d’improvisation, elles se sont choisi un lieu et un imaginaire pour traiter avec humour les rapports humains. Leur pièce intitulée, « À bâtons rompus », sera présentée dans la matinée du 29 avril consacrée à la rencontre des ateliers théâtre des classes de collège des trois établissements scolaires francophones de Dubai. Venez découvrir cette pièce facétieuse avec Emma Corradi, 3ème 4, Inès Ketabi, 4ème 5, Tara Corradi, 4ème 3, Anastasia El Zaouk, Karen Boudaou et Joëlle Jarrouche, 5eme 5.

Affiche réalisées par Tara Coraji de 4° 3 , Théatre APS

Les représentations théâtrales des classes de CM2 de Sharjah et de Sixième d’Academic City sont l’aboutissement d’un projet inter-degrés au sein du LFIGP. Le projet a consisté tout d’abord en un travail d’adaptation d’œuvres littéraires (les Fables de La Fontaine et les Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet) effectué au sein des classes. Dans une seconde étape, les élèves de CM2 et de sixième ont échangé les pièces de théâtre qu’ils avaient écrites. Ils ont ainsi été confrontés à la nécessité d’adapter et de mettre en scène un texte écrit par leurs camarades. Cet échange a donné lieu à de nombreuses discussions et réflexions sur le genre théâtral et a sensibilisé les élèves à l’importance de la mise en scène. Lors des RENCONTRES THEATRALES, chaque classe découvrira comment son texte a été retravaillé et mis en scène par une autre classe. Ce moment de la représentation sera ainsi un moment d’échange particulier car ce projet aura permis aux élèves de se frotter à plusieurs rôles : auteur, metteur en scène, comédiens et public. Les autres élèves de sixième et le parents des élèves comédiens sont également conviés pour voir les représentations de leurs camarades lundi 27 avril à 10 heures à la salle polyvalente du primaire à Academic City Ruwayyah. Les enseignants qui ont piloté ce projet sont Mme Lejosne (CM2 – Sharjah), Mme Bensmir, Mme Jacquier et M. Vidalenc (Sixième 3 et 6 – Academic City).

DÎNER DES ÉCRIVAINS, LFIGP,  5ème 4 et 5ème 5 Pour faire réviser et évaluer autrement les élèves, Mme Pastre et Mme Jarrouche, professeures de lettres au LFIGP, ont eu l’idée de faire mettre en scène les auteurs et les artistes étudiés lors d’une séquence de travail en français en leur proposant de mettre en scène ces écrivains et artistes autour d’un dîner. Les élèves choisissent leur rôle, font des recherches biographiques et apprennent un extrait de l’œuvre étudiée. À chaque fin de séquence, un dîner d’auteurs est organisé en fonction du thème ou du genre abordés. En prévision des Rencontrées Théâtrales, un spectacle a été conçu rassemblant trois dîners sélectionnés dans les dîners préparés cette année par deux classes de 5ème du Lycée Georges Pompidou. Quinze grands noms de la littérature française et des arts introduits par deux enseignantes sur des décors réalisés par des élèves de 5e vous emmèneront dans des débats éclairés dignes de véritables cénacles littéraires. À suivre sans faute mercredi 29 avril à 10 heures à la salle polyvalente du primaire à Academic City, LFIGP primaire, Ruwayyah. Repet jarrouche (7)Repet jarrouche (5) Repet jarrouche (2) Repet jarrouche (1)

La troupe de l’atelier de théâtre (APS) au LLFP intitulée Méli-Melo a participent cette année au festival intitulé « Rencontres théâtrales de Dubaï », nouveau projet du genre qui regroupe les écoles francophones à Dubaï. Les élèves de 6ème et de 5ème ont choisi pour thème les contes. Leur point de départ était la saynète intitulée : « L’annonce » qui a inspiré le choix de leurs histoires qu’ils ont aussitôt transformées et retravaillées à leur façon d’où le nom du spectacle : « Contes à rebours ». Le petit chaperon rouge devient « La petite fille multicolore » , Barbe bleue change de couleur et devient « Barbe rouge », Blanche neige se nommera « Boule de Neige », la petite sirène se transforme en « Petite migraine », Cendrillon devient « Courtebouillon », la belle au bois dormant se métamorphose en « La belle à la mer ronflant » et enfin le Petit Poucet se change en Gros Poucet. 20150423_154722 Ce travail de quatre mois en moyenne de deux heures par semaine a porté finalement ses fruits et les élèves se sentent prêts pour la grande représentation qui se tiendra le mercredi 29 avril dans la salle de théâtre du Lycée de Georges Pompidou à Ruwayyah.   IMG-20150425-WA0008  

« Le théâtre c’est en réalité la genèse de la création. » C’est en suivant ce postulat d’Antonin Artaud que élèves de 2nde ainsi que ceux de 3ème ont recrée le mythique conte d’Alice au pays des merveilles. Une Alice au plus près de leurs réalités. Tantôt heureuse, tantôt anxieuse, elle vacille d’un sentiment à un autre, d’un monde à un autre. Un voyage cathartique de l’innocence et de l’insouciance vers la cruauté d’un monde adulte empli d’incohérences.

Madame Abiad, professeur d’Art plastiques, et ses élèves se sont investis dans la réalisations des décors des pièces du LFIGP et dans celle de l’affiche et du logo des Rencontres!  Un grand merci pour ce travail d’équipe…

Ici la réalisation du Taxi realisation décors 2

vignette rencontres theatrales

Festival de théâtre francophone des établissements scolaires et des clubs de théâtre 2014/2015

Les Rencontres Théâtrales de Dubaï réuniront pendant une semaine des spectacles montés par les élèves et les enseignants des établissements scolaires de Dubaï (français, francophones et internationaux) et de l’Alliance française de Dubaï. L’édition 2015 de cet événement culturel inaugure les rencontres théâtrales des Emirats puis de la zone MOPI. Logo rencontre

Dans les années à venir, les Rencontres Théâtrales du LFIGP accueilleront les participants des lycées d’Abu Dhabi puis de tout le bassin Moyen Orient et Péninsule indienne. Cette manifestation porte le titre de « Rencontres Théâtrales de Dubaï » insistant ainsi sur la particularité de cet événement qui regroupe des spectacles en français et réunit des réalisations menées dans les établissements francophones de Dubaï, de Sharjah et d’Abu Dhabi dans un esprit d’échange et non de compétitivité.