LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

AEFE

LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL GEORGES POMPIDOU

La Grande Lessive printemps 2015 -Oud Metha

Présentation générale : La Grande Lessive est le titre d’une installation artistique éphémère avec un thème commun proposé sur le principe d’étendage. Elle se déploie, en France et à travers le monde, deux fois par an depuis fin 2006, à l’initiative de la plasticienne Joëlle Gonthier.

Objectif pédagogique : Développer le lien social et la pratique artistique

A la veille des vacances, une bien jolie lessive à Oud Metha, sur le thème « De jour comme de nuit, réfléchir la lumière » en y accommodant une touche végétale pour fêter le printemps!
Une bien jolie lessive d’automne à Sharjah:  Thème Transparent/pas transparent !

La Grande Lessive® offre l’occasion de réaliser un dessin, une peinture, un collage, une photo ou une image numérique d’un autre type sur un format A4, en explorant une invitation commune. Le 16 octobre, il s’agissait d’interroger «Transparents/ Pas transparents».
« Transparents » signifie qui laisse passer la lumière. « Pas transparents » revient à arrêter la lumière et, en conséquence, à être opaques.
En apparence opposés, les deux caractères peuvent cependant se combiner au sein d’une même réalisation afin d’accentuer l’effet produit sur notre perception par l’un comme par l’autre. Une telle confrontation présente d’ailleurs un intérêt majeur pour la pratique plastique puisqu’elle questionne les possibilités esthétiques et expressives offertes par le fait d’être « transparents » ou « pas transparents », en prenant aussi bien en considération les qualités de chacun, qu’en tirant parti de leurs différences.
Chaque réalisation sera regardée en tant que telle, en donnant à voir « à travers elle ». Une fois encore, le caché et le montré entreront en jeu, tout comme le feront le champ et le hors-champ, le cadrage, la couleur, la texture…
Au sens figuré, « transparents » veut dire ce qui est « très clairs ». C’est par exemple ce qui est connu de tous, sans surprise, évident. Mais il s’agit aussi d’une pratique qui consiste à ne pas voir certains faits ou certaines personnes de manière inconsciente ou délibérée. Il arrive parfois que nous ayons nous-mêmes le sentiment d’« être transparents », et c’est alors comme si nous étions dépourvus d’existence puisque notre présence n’est pas remarquée par autrui. Dans certains cas, on parle même d’« invisibles », et il y aurait de la sorte, dans les sociétés, des êtres invisibles, tandis que d’autres seraient « surexposés ».
En optant pour le sens propre ou figuré, il devient de la sorte envisageable d’explorer «Transparents/Pas transparents » d’un point de vue physique (ce qui laisse ou non passer la lumière) ou d’interroger la place de chacun dans la société, ainsi que le rapport à l’identité et à l’altérité.

Autoportraits transparents sur fond opaque des CM1S1 de B. Mari
Un même monde ?
Parmi les inscriptions à cette nouvelle édition de La Grande Lessive®, il en est une qui, au vu de l’actualité, fait figure de symbole. Il s’agit de celle du lycée franco-kurde d’Erbil en Irak. Dans un contexte de guerre, que peuvent représenter quelques feuilles de papier suspendues à un fil sinon que l’humanité tente de résister à l’assaut de ce qui peu l’emporter ? Dans le même temps, les installations qui se déploieront ailleurs en Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Russie, Inde, Madagascar, Djibouti, Burkina Faso, Sénégal, Tunisie, Algérie, Principauté d’Andorre, aux Emirats arabes unis en France et dans d’autres pays, existeront à la fois par elles-mêmes et par l’écho qu’elles répercuteront de l’une à l’autre. Suspendues à fil, des réalisations des uns et des autres, il n’y aura pas à retenir la modestie et la fragilité, mais le défi relevé.
La Grande Lessive c’est…

Créée en 2006 par la plasticienne Joëlle Gonthier, La Grande Lessive ® est une manifestation culturelle internationale biannuelle qui prend la forme d’une installation éphémère et d’une action artistique intergénérationnelle ouverte à tous.

La Grande Lessive® se déploie deux fois par an partout où quelqu’un décide de la faire exister afin de développer le lien social et d’ éveiller le désir d’une pratique artistique.

Depuis sa création deux millions de personnes de tous âges et conditions y ont pris part, dans 67 pays, sur les cinq continents.

En reprenant le principe d’étendage du linge comme modalité première d’exposition, La Grande Lessive ® propose de développer le lien social grâce à la pratique artistique. Sous la forme de plusieurs installations simultanées dans le monde entier le temps d’une journée, il s’agit de rassembler les réalisations –et, en quelque sorte, les «effets» – d’une «famille » qui s’ignorait.

Deux fois par an, des fils à linge sont tendus à l’intérieur ou à l’extérieur de sites très divers : établissements scolaires, écoles d’art, mairies, musées, médiathèques, bibliothèques, services hospitaliers, maisons de retraite, centres aérés, entreprises, maisons pour tous et locaux associatifs, cités, places publiques, rues…

Le jour de La Grande Lessive®, les familiers de ces lieux sont invités à accrocher une réalisation plastique à deux dimensions à l’aide de pinces à linge. Les créations (dessins, peintures, collages, photomontages, photographies, poésies visuelles…) sont exposées pour une durée limitée à cette journée.

 

Les objectifs sont donc multiples…

  •  artistique : c’est une installation éphémère réalisée par des milliers de personnes un même jour.
  • pédagogique : il s’agit de susciter le désir de développer une pratique artistique et de promouvoir l’enseignement artistique.
  • social : le dispositif, simple et fédérateur, initie rencontres et échanges.

 

Retrouvez plus d’informations sur le site de la Grande Lessive

Actualité Printemps 2013 : Peuple et bestiaire imaginaires à Oud Metha

Il s’agissait de faire exister un peuple et un bestiaire imaginaires, sans contraintes de format, en silhouettant ou en découpant des êtres issus de la mythologie, de l’histoire, de l’art ou de la vie. Personnages et animaux, connus de tous, découverts au hasard de lectures, d’expositions ou de voyages, ou bien êtres singuliers imaginés de toutes pièces, se sont côtoyés sur un fil qui évoquait celui de la vie.

La grande Lessive 2013 à Oud Metha

La grande Lessive 2013 à Sharjah